Langoustines laquées au cidre rosé Kerisac et ses légumes croquants

IMG_20150429_130726Le cidre et moi, c’est une grande histoire d’amour. Si certains ont toujours une bonne bouteille de vin à proposer à leurs invités ou pour se faire un petit plaisir sans occasion particulière, moi c’est pareil, avec le cidre.

Autant vous dire que lorsque j’ai reçu cette sublime invitation du cidrier breton Kerisac à découvrir ses cidres autour d’un atelier culinaire, je n’ai pas tardé à répondre ! Et me voici donc mercredi dernier à 7h00 et quelques, à la Gare Montparnasse, m’embarquant pour Nantes !

Kerisac, c’est une belle histoire de famille et de transmission comme on les aime. La cidrerie a été fondée en 1920 par Edmond-Jean-Marie Guillet à Guenrouët (44). Mais le nom « Kerisac » n’apparaît qu’en 1960. Il s’agit en fait d’un mélange entre le nom d’une petite rivière de Guenrouët, l’Isac, et « Ker », qui veut dire « chez » en breton 😉

95 ans plus tard, l’entreprise n’a pas changé de main et c’est Laurent Guillet, l’arrière petit-fils d’Edmond, qui a repris les rennes avec une passion sans faille !

Chaque année, Kerisac c’est :
– 6 000 tonnes de pommes pressées
– 7 à 8 millions de bouteilles produites
– 15 000 fûts
– Et 5 à 5,5 millions de litres de cidres !

Il faut bien ça pour étancher notre soif ! 😉

IMG_20150429_111656Laurent Guillet,
arrière-petit fils du créateur de Kerisac


Mercredi dernier, je me suis donc retrouvée avec une super petite équipe à l’Atelier des Chefs de Nantes. Objectif de la journée : découvrir les cidres Kerisac, mais aussi apprendre à les utiliser en cuisine. Beau programme en perspective !

Au menu, une entrée, un plat et un dessert :  langoustines laquées au cidre rosé / filet de canette aux pommes, miel acidulé de cidre brut et pomme purée / poire pochée aux épices et son émulsion au Kerisac de glace. Des recettes imaginées par Jerôme Bourgeois de l’Atelier des Chefs.

Oh oui, je vous vois déjà baver derrière vos écrans ! J’en étais au même point que vous  : ventre à l’affût et papilles en émoi… Allez, je ne vous fais pas languir plus et je partage avec vous la première de ces trois sublimes recettes, hyper simples, mais hyper délicieuses ! Et restez branchés, car les deux autres recettes suivront très très prochainement 😉

Langoustines laquées au cidre rosé Kerisac et légumes croquants  (pour 3 personnes)

Pour les brochettes :
– 12 langoustines
– 6 tranches de jambon cru
– 30g de miel
– 10cl de cidre rosé Kerisac

Pour la garniture :
– 2 belles carottes
– 100g de pousses d’épinard
– 1/2 concombre
– 2cl de vinaigre balsamique blanc
– 4cl d’huile d’olive
– poivre, fleur de sel

Et on passe à l’action ! On  va d’abord préparer sa garniture « froide ».

1) On épluche les carottes, le concombre et on les taille en julienne à l’aide d’une mandoline.
2) Laver les pousses d’épinards, puis les mélanger avec le concombre et les carottes
3) On assaisonne le tout avec 3 pincées de fleur de sel, du poivre, de l’huile et du vinaigre.
4) On répartit cette garniture dans 3 assiettes.

Puis on prépare ses petites brochettes de langoustines. 

1) On décortique intégralement les langoustines (on peut aussi garder la queue pour faire joli)
2) A l’aide d’un couteau, on incise un peu le dos et on enlève le boyau.
3) On taille les tranches de jambon en deux, dans le sens de la longueur, et on enveloppe chaque langoustine d’une demi-tranche.
4) On enfile ensuite les langoustines bien droites sur un pic en bois pour que le tout tienne pendant la cuisson.
5) Dans une poêle, faire réduire le miel, le cidre rosé et l’huile d’olive jusqu’à obtenir une texture sirupeuse.
6) Y placer les langoustines et faire colorer 10 minutes environ. Remuer régulièrement en arrosant les langoustines avec la réduction miel/cidre rosé. On poivre, on sale (mais sans abuser sur le sel, car avec le jambon cru, ça peut vite être trop)

Voilà ! Il n’y a plus qu’à sortir ses langoustines du feu et à dresser dans ses assiettes en pensant à enlever le petit pic qui servait de brochette. On pensera aussi à arroser un petit coup le tout avec une cuillère à soupe du reste de laque.

Autant vous dire que le laquage au cidre rosé Kerisac est un régal ! Ce cidre est composé de différentes variétés de pommes acidulées. Il est hyper fruité, sucré et, au-delà du laquage, il se boit aussi sans grimacer ! 😉 Moi qui avait abandonné l’idée de boire du cidre rosé après quelques déceptions, me revoici convaincue !
Il est parfait pour accompagner les desserts comme par exemple une délicieuse tarte aux pommes et sa petite crème aromatisée au calva (spéciale dédicace à maman) 😉

Allez, à très vite pour la suite de mes aventures au pays du cidre breton ! 
DSCN3866IMG_20150429_125213IMG_20150429_130440IMG_20150429_130555IMG_20150429_131710

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s