Oliva, une petite pépite italienne au coeur de Paris

Credit OLIVAUne fois n’est pas coutume, on t’emmène aujourd’hui au nord de l’Italie pour une virée ultra-gourmande. On te rassure, tu n’as pas besoin de prendre l’avion, on va juste prendre un train jusqu’à St Lazare et un petit bout de métro jusqu’à Miromesnil. Allez, fais pas ton banlieusard, tu vas survivre à ce trajet en transports en commun 😉

A la sortir du métro, tu prends à droite, gauche, droite, tout droit… Non je rigole. Tu prends ton gps et en 3 minutes à « vol de pieds », tu te retrouves devant le restaurant Oliva. Si on t’emmène ici, c’est qu’on a craqué pour ce petit bistrot chic made in Italie du Nord.

Ici, la carte est courte, mais efficace.
Ici, tous les plats sont frais et concoctés maison, même les pâtes !
Ici l’accueil est ultra chaleureux.
Ici la déco est juste divine, on se croirait dans l’esprit de Da Vinci (je prononce à l’italienne). Et rien que pour ça, ça vaut le détour !

Le Oliva existe depuis 5 ans. Tenu d’une main de maître(sse) par Maria Gloria Brigoni, une italienne originaire de la Lombardie, ce restaurant fait le bonheur des travailleurs du quartier qui viennent s’y régaler chaque midi. Autant te dire que si tu souhaites déjeuner là-bas, pense à réserver !
IMG_20160218_131123IMG_20160218_131458IMG_20160218_131418

Depuis un mois et quelques, le Oliva ouvre ses portes le soir. Si la fréquentation est encore discrète une fois la nuit tombée, cette bonne adresse gagne vraiment à être connue. Pour te mettre en appétit, voici un petit tour d’horizon de cette carte qui appelle au voyage.

Nous avons commencé notre virée avec l’entrée phare du Oliva : l’oeuf poché, crème parmesan et truffe. Cette entrée, juste dingue, est l’un des rares plats qui restent toujours à la carte, mais qui se module d’une saison à l’autre (les asperges remplacent parfois la truffe par exemple). En deuxième entrée, nous avons expérimenté la mozza di bufala et ses légumes grillés. Plus classique, mais non moins bien réalisée 🙂IMG_24eqliIMG_20160213_162142

Ont suivi deux assiettes de pâtes maison, exceptionnelles. La première, des tortelli au potiron. La seconde, des strozzapreti au ragoût de veau. Un concentré de saveur et surtout d’originalité avec ces pâtes du « pauvre » qu’on ne voit pas partout. Pour la petite histoire, dans l’ancienne Italie, le curé tentait toujours de s’incruster chez ses fidèles à l’heure du déjeuner. Les familles peu fortunées réalisaient alors des strozzapreti, des pâtes étouffantes destinées à faire fuir le curé ;). Autant te dire que chez Oliva, les strozzapreti n’ont rien d’étouffantes !IMG_20160218_131329IMG_20160218_131355Les desserts ont fini de nous achever délicieusement. Le tiramisu était juste exceptionnel de légèreté. Sans alcool, il ravira les plus fins gourmets. J’ai pour ma part opté pour un semi-freddo, à base de lait concentré glacé, de framboises, de chantilly et… de cognac, et des ingrédients secrets. Je ne m’en suis pas remise tellement c’était savoureux.

Bref, t’as compris, on te conseille vraiment de prendre tes cliques et tes claques et de faire une descente chez Oliva ! Tu nous en diras des nouvelles ! Et n’oublie pas de réserver !
IMG_20160213_161952IMG_20160212_205604


Oliva
16 rue Saussaies
75008 Paris

Tél : 01 42 65 39 72

Lundi – Vendredi : 07h30 – 23h00
Samedi – Dimanche : Fermé

Oliva sur Facebook 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s