Expérience au Chiquito, le seul resto étoilé du Val d’Oise

DecoÇa y est, on l’a fait ! On a passé notre soirée au Chiquito, le seul et l’unique restaurant étoilé du Val d’Oise. On en profite pour re-dire aux inspecteurs du Guide Michelin que le Val d’Oise, comme tous les départements de banlieue d’ailleurs, mériterait quelques visites supplémentaires… Certaines pépites n’ont toujours pas droit au Guide, alors que objectivement c’est injuste !
Bref, pour en revenir au Chiquito, c’est par ici, on te partage notre expérience 😉

Lire la suite »

Colin Smith, créateur de la bière ‘Neuf Cinq’ et brasseur résident des 3 Brasseurs à Eragny-sur-Oise

3 brasseursOn a tous un endroit fétiche. Un endroit où l’on sait que l’on peut débarquer en costume comme en jean troué, avec le gamin sous le bras. Un endroit où l’on sera toujours bien accueilli.

Mon endroit à moi, c’est le 3 Brasseurs, à Eragny-sur-Oise (95). Je te l’accorde, ce n’est pas de la grande gastronomie, mais les 3 Brasseurs n’ont pas cette prétention. Ici, on mange la pinte à la main, et on ne fait pas dans la dentelle du côté de l’assiette. Choucroute, flammekueche salée ou sucrée, burger, welsh, camembert pané, carbonnade, gaufre… Je sais ce que je viens manger et boire, je ne suis jamais déçue. (Note à part : je profite de cet article pour réclamer le retour à la carte du cocktail Habana, à base de bière blanche, rhum blanc et sirop de banane…).Lire la suite »

Les Frères Pastoressa dévoilent une nouvelle palette de saveurs au Relais des Peintres

Tagliatelles encornetsTu te rappelles du Chemin des Peintres ? Ce resto bistronomique installé à deux pas (bon peut-être 17 pas…) de l’Eglise d’Auvers-sur-Oise (95) ?
Ce resto fait partie de mes premiers coups de food. On n’oublie jamais ses premières amours. Je n’ai jamais oublié le Chemin des Peintres.
Et quand les Frères Pastoressa qui gèrent la maison m’ont annoncé il y a quelques semaines qu’ils se lançaient dans un nouveau projet fou-food, forcément j’ai été plus que ravie pour eux.
Allez viens, j’te raconte 😉Lire la suite »

Le jour où L’Instant Partagé n’a pas fait mouche.

EntremetIl y avait longtemps que nous n’étions pas tombées le bon jour. Pour être franches, pas si longtemps que ça, mais nous souhaitons avant tout valoriser nos coups de cœur que mettre en avant nos déceptions…

Mais nous nous devions de faire cet article pour deux raisons. D’abord parce que L’Instant Partagé a été l’un de mes restos adorés il y a quelques années. Et parce que je suis sûre qu’il y a encore matière à…Lire la suite »

Le Bus Rouge lance ses soirées « Red Night » !

img_20160909_211446Lors de l’une de nos dernières épopées gustatives, nous t’avions embarqué dans Le Bus Rouge pour un aller simple vers une cuisine gourmande et passionnée. Tu te rappelles ? Va donc jeter un oeil ici pour te rafraichir les papilles.

Lors de ce voyage, nous n’avions alors relevé qu’un point noir : Le Bus Rouge n’ouvrait à l’époque que le midi… 😦

Ainsi, quelle ne fut pas notre joie d’apprendre que Le Bus Rouge allait désormais aussi embarquer les voyageurs gourmands les jeudis et vendredis soirs ! Autant te dire que ça va nous faire du bien, car dans le périmètre, les bonnes adresses se font rares, voire inexistantes. Lire la suite »

Et au bout de la route…Le Bus Rouge. Ou l’histoire d’une épopée gustative à Puiseux (95)

P_20160716_121548Eh, toi, le Valdoisien qui a tendance à prendre l’A15 en long, en large et en travers. Oui, c’est à toi que je parle, mais aussi à tous les banlieusards qui ont pu écumer ou écumeront un jour notre chère autoroute. On y passera tous !

Quand tu files dans le sens Paris-Province, n’as-tu donc jamais vu ce drôle de bus rouge anglais qui surveille d’un œil les allers et venues de ceux qui s’enfoncent à vive allure dans le Vexin et de ceux qui filent vers le Truffaut de Puiseux (95) à la recherche d’un sac de croquettes pour chien ? Non ? Tu n’as rien vu ? Alors quitte l’A15 par la sortie 13, et viens donc te garer à gauche, sur le parking, aux pieds (ou aux roues) du Bus Rouge. En route pour 1 heure et quelques de pur bonheur…Lire la suite »

Quand les masses commencent à se déchaîner, on fera bien de s’abriter Sous le Porche à Auvers, pour…manger.*

P_20160505_195713NOUVELLE EQUIPE ET NOUVELLE CARTE DEPUIS MARS 2018 
Aujourd’hui, direction Auvers-sur-Oise (95), alias la ville des Impressionnistes, pour faire chic.

Audrey m’avait plusieurs fois parlé de Sous le Porche, un resto situé à 2 pas de la mairie, le long de l’artère principale qui traverse la ville. Elle ne m’en avait dit que du bien, mais je n’avais pas encore eu l’occaz d’aller y poser mon estomac.

Il y a quelques mois, le proprio a changé. Je me suis dit que c’était un signe et que le moment était venu pour moi d’aller y faire un tour… J’arrête tout de suite les puritains déjà fans de l’adresse qui se tiendraient prêts à jeter des pierres sur la nouvelle équipe de Sous le Porche. Posez vos préjugés, vos pierres et rassurez-vous, la nouvelle équipe est l’ancienne. Seul le patron est parti. On prend les mêmes et on recommence. On ne change pas une équipe qui gagne. Bref, le flambeau est toujours entre de bonnes mains 😉

Bon, on recommence pas tout pareil non plus, on évolue, on grandit, on pose sa petite pierre à l’édifice, on ajoute son grain de sel. C’est important d’affirmer sa propre personnalité aussi.

Venons en aux faits. Côté déco, on est dans une ambiance décontractée, chaleureuse, plutôt dans les tons jaunes avec lumière tamisée, mais pas trop. Le cadre s’adaptera aux dîners en amoureux, comme à un épuisant repas de famille. Côté carte, il y a trois menus : 28 € pour entrée-plat ou plat-dessert, 32 € pour le trio gagnant entrée-plat-dessert et 49 € pour l’apothéose gustative avec des produits un peu plus « gastro » et du fromage aussi. Tu peux aussi prendre en vrac, à la carte. Le tout frais, bien sûr et fait maison, toujours !

Après longue délibération, j’ai opté pour le menu à 49 €, plus connu sous le nom de « L’Impressionniste ». Et si le prix peut paraître flippant comme ça, lorsque l’on rentre dans le détail et qu’on avance au fil du repas, je peux clamer haut et fort que oui, ces 49€ sont justifiés ! Je me suis régalée. C’était bon. C’était beau.Capture d'écran 2016-06-27 12.29.56

J’ai entamé mon concerto avec une salade folle de homard bleu et foie gras. Un régal pour les yeux et les papilles. L’image parle d’elle-même. Mon cœur en frémit encore. Mes papilles pétillaient… Dur de s’arrêter.P_20160505_200950Le pavé de filet de bœuf qui a suivi avec sa petite sauce foie gras m’en a remis une couche. Le genre de viande qui fond dans la bouche. Le genre de viande où aucun bout de nerf ne vient souiller ton assiette et ta mastication. Le genre de viande qui vient accompagnée de grosses bonnes frites maison pour parfaire l’ensemble.P_20160505_204709Les fans de fromage ne seront pas en reste avec ce menu. Comme moi, ils pourront opter pour le demi-chèvre du Vexin et son miel à discrétion. Arrose, et fais-toi plaisir.P_20160505_211858Enfin, le concerto s’est clos sur une note sucrée des plus gourmandes, mais aussi des plus légères : avec un mille-feuilles chocolat-pistache… Une mousse parfaite, bien loin du ciment du maçon du coin.P_20160505_214832Autant te dire qu’on va se le refaire ce resto 😉 Et toi, as-tu déjà mis un pied là-bas ?


Sous le Porche

35 Rue du Pois

95430 Auvers-sur-Oise

Tél : 01 30 36 16 50

Web : http://www.sousleporche.com/


*Titre inspiré de Friedrich Nietzsche et se son livre « Humain, trop humain »  : « Quand les masses commencent à se déchaîner et que la raison s’obscurcit, on fera bien, si l’on n’est pas très sûr de la santé de son âme, de s’abriter sous un porche pour observer le temps. »

MAJ du 1er décembre 2016 : Le Menu Impressionniste serait passé à 55 euros. Attention, on passe la barrière psychologique !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Tu reprendras bien une tranche de Banlieue ? Dévore local avec la start-up Cook’Ease !

cookease9FERME DEFINITIVEMENT

Comme il est bientôt temps d’aller casser la dalle (tu remarqueras qu’il est toujours bientôt l’heure de passer à table …), on a décidé de te présenter aujourd’hui une start-up de banlieue (93) qui met à l’honneur nos bons produits frais de banlieue.

Banlieue + bouffe de banlieue = on adore et on se devait de t’en parler.

Cette start-up, c’est Cook’Ease. Pour te résumer simplement le concept en 4 points :

  1. Tu es une « féniass » ET/OU tu n’as pas le temps de faire tes courses ET/OU tu ne sais pas trop ou pas quoi cuisiner chaque jour de la semaine ET/OU t’invites tes potes et tu veux leur en mettre plein la vue sans passer le week-end en cuisine…
  2. Tu vas sur le site Cook’Ease, tu choisis ce que tu veux cuisiner (entrée, plat, dessert – tu peux prendre à la carte ou choisir carrément un menu complet)
  3. Tu reçois chez toi tous les ingrédients pré-dosés et les recettes associées pour préparer tes assiettes comme un pro. Impossible de se rater. Sauf si vraiment tu le fais exprès.
  4. Tu te régales.

Et parce que c’est de la bouche des startupeurs qu’on entend les plus belles histoires, on laisse maintenant la parole à Gabrielle et Mathilde, fondatrices de Cook’Ease !Team Cook'Ease 21) Rappelez-nous ce qu’est Cook’Ease ?

Cook’Ease a pour mission de réveiller vos papilles et d’illuminer vos assiettes. Pour cela, nous vous livrons tous les ingrédients pré-dosés pour réaliser une recette de Chef chez vous en moins de 30 minutes !

Plus de corvée de courses et uniquement le plaisir de cuisiner.

Nous travaillons en circuits-courts avec des producteurs de la région Ile-de-France.

Nous avons lancé Cook’Ease en juin 2015. Impression2) Qui est à l’origine de Cook’Ease ?

Nous sommes deux co-fondatrices, Gabrielle et Mathilde. Même si nous avons fait la même école de commerce, nous nous sommes rencontrées en Suède lors de nos échanges universitaires. Puis, nous avons fait le même master. Nous avons tout d’abord développé ce projet au sein d’un incubateur où nous sommes restées 9 mois puis dans nos propres locaux que nous partageons avec d’autres entreprises.

L’idée nous est venue assez simplement puisque nous sommes parfaitement dans notre cible. Nous aimons bien cuisiner, mais aller faire les courses est une corvée pour nous. Nous sommes également attachées aux bons produits et aux valeurs des circuits-courts. L’idée s’est donc naturellement imposée à nous.COOKEASE13) Comment choisissez-vous les recettes proposées ?

Nous travaillons avec des Chefs étoilés comme Nicolas Gautier ou Geoffrey Poesson qui créent les recettes pour Cook’Ease. Pour cela, ils se basent sur les produits de nos producteurs et des produits de saison disponibles.

Nous testons chaque recette avant de les commercialiser afin d’être sûres qu’elles soient réalisables par tous et dans le temps imparti.

Ces deux Chefs sont tous les deux 1 étoile au Guide Michelin. Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux Chefs et nous avons quelques surprises à venir …COOKEASE34) Comment sélectionnez-vous vos producteurs partenaires ?

Nous allons à la rencontre des producteurs afin de mieux comprendre leurs méthodes de travail et de s’assurer de la qualité des produits. La transparence est très importante pour nous, c’est pourquoi nous avons listé les producteurs avec qui nous travaillons sur notre site internet. Leur travail est fondamental et les mettre en avant est important pour nous.

En fixant leurs prix, les producteurs peuvent ainsi mieux vivre. La majorité d’entre eux pratiquement également une agriculture raisonnée.COOKEASE25) Quel est votre rapport avec la Banlieue ?

Nous avons découvert la richesse qui existait en banlieue via Cook’Ease. Des terres comme le 95, 78 ou 91 sont de véritables mines d’or au niveau de l’agriculture.

Une multitude de producteurs et de productions existent dans ces régions.

6) Un adresse food à partager avec nos lecteurs ?
Pour celles et ceux qui aiment manger italien, le restaurant L’Etna à Pontoise (95) est un vrai régal pour les papilles.
Un petit restaurant charmant où l’accueil est top et la cuisine un délice ! Cependant, il faut penser à réserver.

Merci Gabrielle et Mathilde 🙂


Ce qu’on aime :

  • Un concept qui fait la part belle aux producteurs de banlieue : Claude et Roland Rigault, maraîchers à Herblay (95), Angel Maioli et sa champignonnière de Montesson (78), Thierry et Camille de La Miellerie du Gâtinais à Boutigny-sur-Essonne (91), etc. Tous les producteurs partenaires sont à découvrir ici.
  • Les recettes et les produits que tu reçois sont testés et mesurés au poil ! Pas de gaspillage et pas de risque de se planter ! Tout est étiqueté ! On a testé plusieurs entrées, plats et desserts, et tout était parfait !
  • Les recettes changent au fil des saisons et des produits proposés par les producteurs. Et Cook’Ease imagine aussi des menus spécifiques au fil des fêtes (Noël, Pâques, St Valentin…).

Ce qu’on aime moins (on râle pour la forme) :

  • La livraison en banlieue plus éloignée ne se fait que le mercredi, alors que si t’es sur Paris tu pourras te faire livrer du mardi au samedi. Plus de détails par ici.
  • Le coût de la livraison qui passe de 6 euros à Paris et Petite Couronne (livraison offerte à partir de 45 euros d’achat) à 10 euros en Banlieue plus éloignée (et il nous faut atteindre les 70 euros pour la livraison offerte).

=> Dommage pour un concept banlieusard 😉


Pour en savoir plus et passer commande pour tes prochaines bouffes, RDV sur :

Le Site

La Page Facebook

La Page Twitter


Les photos des plats cuisinés sont la propriété de plusonestdefoodplusonrit.com .

Les photos des produits, de la box et de Mathilde et Gabrielle sont la propriété de Cook’Ease.

Bravo, les jeunes ! Résultats du concours des apprentis du Val d’Oise…

LAUREATS_ARIVTravailler dans la restauration, c’est avant tout une histoire de vocation et de passion. Bien souvent, les professionnels de la restauration racontent qu’ils ont su très jeune qu’ils travailleraient dans un restaurant, que ce soit en salle ou en cuisine. C’est pour récompenser les meilleurs apprentis du Val d’Oise que l’ARIV – l’Association des Restaurateurs Indépendants du Val d’Oise – organise depuis 7 ans un concours dédié aux jeunes apprentis. La dernière édition du concours à eu lieu le 18 avril dernier. 8 jeunes se sont affrontés dans deux catégories : la cuisine & la salle.

Lire la suite »

Pour goûter une pizza Championne du Monde, on a été… chez Il Conte à Montmorency (95) !

CAMPANA_TABLE_2

EDIT MAI 2017 : pizzéria définitivement fermée… 😦

Nous, les banlieusards extra-muros, on sait depuis longtemps qu’on a des ressources insoupçonnées en termes de food en dehors de Paris.

Depuis le mois d’août dernier, on a même le Champion du Monde en titre de la pizza !! Michael Sadi officie à Montmorency, dans le Val d’Oise, chez Il Conte.

Forcément, nous y sommes allées, nous avons testé… Puis nous y sommes retournées encore et encore… Car elles ont vraiment un truc, les pizzas d’Il Conte 🙂

Lire la suite »